8 MAR. 2018 L’ assurance-vie reste intéressante avec le Prélèvement Forfaitaire Unique

Seuls les rachats sur des contrats de plus de 8 ans afférents à des primes versées après le 27 septembre 2017 seront impactés par une taxation à 30 %, sous réserve que l’encours net des produits de l’ensemble des contrats détenus par un même assuré soit supérieur à 150 000 € et pour la seule partie excédentaire.

En deçà de ce seuil, ainsi que pour les gains afférents à des primes versées avant le 27 septembre dernier, un prélèvement forfaitaire à 7,50 % restera applicable en sus des prélèvements sociaux soit une imposition totale de 24,70 % lorsque le contrat a plus de 8 ans.

Les abattements de 4 600 € et 9 200 € sont maintenus ainsi que la possibilité de choisir une taxation à l’impôt progressif.

Pour les contrats de moins de 8 ans, la fiscalité des gains issus des nouveaux versements est par ailleurs beaucoup plus favorable avec la flat tax. La durée de détention du contrat n’aura qu’une incidence mineure désormais.

Chaque retrait sur un contrat d’assurance vie ou de capitalisation pouvant comprendre des versements antérieurs et postérieurs au 27 septembre 2017, il peut être opportun d’envisager la souscription d’un nouveau contrat pour les versements à venir afin de rendre la fiscalité plus lisible voire de l’optimiser.

Enfin, la fiscalité au décès demeure inchangée pour l’assurance-vie.

Aller plus loin