21 JUIL. 2020 La gestion sous mandat, ou comment déléguer en toute sérénité

Gérer son portefeuille boursier lorsque l’on est un investisseur particulier n’est pas une mince affaire. Surtout quand l’environnement de marché est complexe à appréhender. C’est le cas aujourd’hui, entre de faibles rémunérations sur le marché obligataire, des niveaux de valorisation élevés pour les actions et une volatilité alimentée par des incertitudes d’ordre géopolitique et macroéconomique. Dans ce contexte, la Gestion Sous Mandat (GSM) constitue la meilleure des alliées. Elle permet effectivement aux investisseurs d’être accompagnés par des experts dans leur recherche de rendement et la concrétisation des objectifs qu’ils se fixent, et ce quelles que soient les conditions de marché.

Le mandat de gestion est un contrat écrit, par lequel un client, autrement dit le « mandant », donne pouvoir à un gérant (le « mandataire ») de gérer un portefeuille incluant un ou plusieurs instruments financiers (actions, obligations, fonds et sicav…), et cela en fonction de ses objectifs d’investissement, de son horizon d’investissement, de sa tolérance au risque et de sa situation financière.

Longtemps réservée aux investisseurs professionnels, la gestion sous mandat s’est progressivement démocratisée et ouverte aux particuliers, qui peuvent désormais avoir accès à un large spectre de solutions d’investissement. Avec ses 25 années d’expérience dans la gestion sous mandat, notamment auprès d’une clientèle privée, VEGA Investment Managers a été plusieurs fois récompensée pour la qualité de son accompagnement et de ses résultats. En tant que sélectionneur de fonds, la société de gestion, filiale de Natixis Wealth Management, présente l’avantage de travailler en architecture ouverte et de pouvoir toucher tous les opérateurs, y compris ceux qui développent des Organismes de Placement Collectif (OPC) de niche, habituellement destinés aux investisseurs institutionnels.

« De la gestion profilée aux produits structurés dans le cadre d’une délégation de gestion sur mesure, nous proposons un large choix de véhicules d’investissement adaptables aux besoins et aux attentes de nos clients » souligne Joëlle Bohbot, Directrice du développement de VEGA Investment Managers. Cette souplesse dans la composition des portefeuilles permet de prendre en compte des contraintes spécifiques, comme par exemple la gestion d’actions, qui s’inscrivent dans le cadre d’un plan de rémunération en titres.

VEGA Investment Managers propose plusieurs types de délégation de gestion :

  • La gestion sous mandat profilée, qui repose sur 4 profils prédéfinis : Modéré Actions, le plus prudent(1), (avec une exposition maximum aux actions de 30%), Equilibre, Vitalité et Audace (le plus offensif avec une exposition pouvant aller jusqu’à 100 % en actions) ;
  • Une offre en PEA, qui laisse la possibilité au client de choisir entre une stratégie de gestion défensive ou bien une approche plus dynamique au travers d’une sélection de titres ou de fonds éligibles au PEA-PME. Une offre de gestion déléguée est également accessible dans le cadre du PEA-PME.
  • La gestion personnalisée, qui permet de bénéficier d’un accompagnement et de la construction d’un portefeuille sur mesure de la part des gérants. Il peut s’agir, par exemple, de la création d’un fonds dédié, sous la forme d’un OPC réservé à 20 porteurs maximum, à destination d’une famille qui aurait une logique d’investissement commune. Ce véhicule de fonds dédié peut être logé dans n’importe quel type de contrat d’assurance vie.

(1)« Attention tout investissement sur les marchés financiers peut comporter des risques, n’hésitez pas à échanger avec vos conseillers financiers, juridiques, comptables et fiscaux ».

la-gestion-sous-mandat-ou-comment-deleguer-graphique.png

Aller plus loin