Wealth & Beyond
INVESTIR EN BREF

Qu’est ce que le Private Equity ?

« Le monde est privé », disent les professionnels du capital investissement ou du Private Equity en anglais.  

En effet, les marchés publics ou cotés ne représentent en fait qu’une fraction des actions. De plus, l’essentiel des innovations sont initiées par des entreprises non cotées. 

Les fonds de Private Equity offrent la possibilité d’investir dans un portefeuille de ces entreprises afin d’accompagner leur croissance dans la perspective de les revendre après quelques années, en réalisant une plus-value.  

personne qui écrit sur son clavier d'ordinateur. Un hologramme apparait avec écrit Private Equity

Au cours des 20 dernières années, ces fonds ont réalisé en moyenne des performances nettement plus élevées que les autres catégories d’investissement¹. Difficiles d’accès avec des seuils d’entrée très élevés, ils ont, durant cette période, attiré principalement les grands investisseurs institutionnels comme les fonds de pensions, les assureurs, les fonds souverains.

Leurs performances s’expliquent par une approche active et de long terme, et une forte sélectivité.  

Cependant, investir dans un fonds de Private Equity demeure un exercice complexe. Peu ou pas du tout liquide, une performance supérieure, ces fonds délivrent une information périodique et des performances qui peuvent être très différentes suivant la qualité des gérants et la structuration choisie. Un conseil avisé s’impose donc. 

Comment les fonds peuvent accélérer la croissance des sociétés en portefeuilles ?  

Une première stratégie consiste à prendre une participation minoritaire ou majoritaire au capital d’une société solide ou leader sur son marché et à réaliser des acquisitions d’autres sociétés opérant sur le même secteur ou des métiers connexes afin de développer la base de clientèle ou la gamme de produits, de rationaliser les achats et les coûts.   

Une autre voie est la croissance à l’international avec le développement de nouveaux marchés.  

L’optimisation opérationnelle, le choix des personnes clé, la digitalisation sont aussi d’autres axes d’accompagnement en vue d’accélérer la croissance.  

Enfin, un programme d’amélioration de la gouvernance sociale et/ou visant la réduction carbone sera très souvent établi. 

Quelles sont les principales stratégies en Private Equity ? 

Un fonds primaire pourra être généraliste ou au contraire privilégier un ou des secteurs comme par exemple la santé, le digital, la cybersécurité ou la décarbonation. Il investira alors en tant que minoritaire ou majoritaire au capital de 12 à 15 sociétés.

Il accompagnera le développement de chacune d’elles pendant une période de 4 à 5 ans jusqu’à leur revente. Identifier les meilleures sociétés dans un environnement très concurrentiel et négocier un prix d’acquisition justifié est crucial.

D’où l’importance du réseau et de l’expérience des gérants du fonds pour identifier et négocier les meilleures cibles

 

femme marchant vers la pyramide du Louvre

Un fonds de co-investissement accompagnera en minoritaire des gérants primaires dans un de leurs investissements, dûment sélectionné et analysé. En tant que « co investisseur », le fonds pourra réaliser sur 4 ans de 20 à 40 co-investissements différents aux côtés de différents fonds. D’où une large diversification, appréciable pour minorer le risque. 

Un fonds de secondaire acquière des parts de fonds déjà investis donc matures, revendues par un investisseur institutionnel qui souhaite ré équilibrer son portefeuille. Triple avantage de cette stratégie : la possibilité d’analyser les entreprises en portefeuille, un discount à l’achat et un retour à la liquidité plus rapide qu’un fonds primaire. Se négocient également en secondaire des participations prometteuses proposées par des fonds. Il en résulte une diversification sur une centaine d’entreprises différentes voire plus. 

On pourra également s’intéresser à une approche plus défensive du Private Equity avec la stratégie de dette privée.  

Cette dette est rémunérée par un taux d’intérêt plus élevé que sur le marché obligataire coté. Elle bénéficie de suretés juridiques 

Un fonds de Private Debt en anglais est spécialisé dans le financement de LBO, prise de participation dans une entreprise financée avec de la dette. Cette dette est rémunérée par un taux d’intérêt élevé et est protégée par des garanties solides. 

photo d'un bâtiment avec coucher de soleil

Comment investir en Private Equity ? 

Selon son profil de risque, il est recommandé d’y consacrer de 5 à 20 % de son portefeuille pour une bonne diversification en termes de taille d’entreprises, de zone géographique, de secteur d’activité et de stratégie comme nous venons de le voir. Investir sur différents « millésimes » (année du premier investissement d’un fonds) permet de lisser les points d’entrée dans le cycle économique. Ceci avec des gérants soigneusement sélectionnés. 

Investir dans un fonds de PE expose à un risque total de perte en capital et à un risque de liquidité. 

Votre banquier se tient à votre disposition pour vous accompagner dans la découverte de cet univers qui était encore récemment réservé aux grands investisseurs. 


Vous souhaitez comprendre ce qu’est la stratégie du secondaire en Private Equity ?

Eric Deram, CEO chez Flexstone Partners, et Agathe Laurent, responsable origination et développement Private Equity vous donnent les clés en 3 minutes.

Envie de poursuivre le visionnage ? Découvrez les autres épisodes de série « 3 minutes pour comprendre ».

Ces vidéos courtes et pédagogiques visent à vous présenter avec pédagogie des sujets financiers complexes.

Vous souhaitez une analyse personnalisée ?
Nos équipes sont disponibles sur rendez-vous pour étudier les solutions les plus appropriées en fonction de votre situation et de vos objectifs.


¹ Source : Prequin

Agathe Laurent Responsable Origination et Développement Private Equity